Distribution de plus de 4000 repas en trois semaines

Distribution de plus de 4000 repas en trois semaines

Nos actions sont ponctuées par la remise de repas aux enfants démunis des villes où sont nos différents partenaires. Lire plus»

Nos partenaires de la ville de Kaya

Nos partenaires de la ville de Kaya

Staff de l association Cri du Cœur à KAYA. Partenaire de l Association Cyrus International. Lire plus»

Enfant des rues à Ouagadougou

Enfant des rues à Ouagadougou

Cette rencontre ne nous laissera pas indifférente Lire plus»

Notre secretaire générale : Virginie Camblor

Notre secretaire générale : Virginie Camblor

Tous nos collaborateurs ont une expérience sur le terrain ce qui leur permet d avoir une vision réaliste des besoins que nous rencontrons. Lire plus»

L équipe avec le chef du village de Nobéré

L équipe avec le chef du village de Nobéré

Visite faites pour l autorisation d une manifestation. Les coutumes demeurent bien présentes en Afrique. Lire plus»

Enfant de l orphelinat de Gourcy Burkina-Faso

Enfant de l orphelinat de Gourcy Burkina-Faso

Lire plus»

Arc en ciel

Arc en ciel

Par nos dons offrons des couleurs à nos coups de cœur. Lire plus»

Distribution de repas

Distribution de repas

Lire plus»

Nous rencontrons chaque enfant qui est parrainé et nous connaissons son histoire

Nous rencontrons chaque enfant qui est parrainé et nous connaissons son histoire

Lire plus»

Enfants du village de Tita-Naponé où l école va voir le jour.

Enfants du village de Tita-Naponé où l école va voir le jour.

Lire plus»

 

École à construire

Le Burkina Faso littéralement « Pays des hommes intègres », anciennement la République de Haute-Volta est situé en Afrique de l’Ouest. La langue officielle est le Français dans ce pays où il se parle plus de 70 dialectes.

Le taux d’analphabétisme au Burkina Faso est de 80%. Seulement 13% des enfants sont scolarisés. Dans les classes de 80 à 100 les élèves se partagent un crayon pour quatre.

La scolarité est payante et reste très chère pour une très grande majorité de familles Burkinabé qui ont du mal à nourrir leurs enfants.

Devant une telle constations et devant la souffrance de si nombreux enfants, l’association à décider la construction d’une école dans un village. L’opportunité pour acquérir un terrain de dix hectares nous a été donnée lors de notre précédent voyage. L’exploitation du terrain aidera à rendre l’école autonome (voir le projet sur la plantation d’arbres fruitiers). Elle nous permettra par le bénéfice de son exploitation les aménagements nécessaires pour offrir aux étudiants une scolarité décente.

Cette école aura la capacité d’accueillir 180 élèves des classes de primaire. Elle sera composée de trois classes de 100 mètres carrés chacune (selon les normes imposées par le gouvernement), d’un bureau et d’une salle de rangement. Quatre latrines seront aménagées à proximité. Grâce à un forage l’eau sera accessible aux enfants.

Parmi les différents devis qui nous ont été présentés nous avons opté pour celui qui respectait une qualité des matériaux engagés et la bonne réputation de l’entrepreneur.

Le devis s’élève à 35 215 euros.

Dans un pays où la guerre de l’illettrisme fait rage, aidez-nous à remporter cette bataille.